Quand les lumières s’éteignent

(1 avis client)

18,00

Une romance inattendue !

UGS : Quand les lumières s'éteignent papier Catégorie : Étiquettes : , , ,

Description

Deborah vient de décrocher le job de ses rêves dans un centre de recherche à Jacksonville, en Floride. Lors d’une conférence de presse organisée par son entreprise, elle accepte un rencard avec Mathias, un reporter new-yorkais très engagé. Alors qu’elle s’imagine passer une soirée « one shot » en bonne compagnie, elle ne se doute pas une seconde de ses réelles intentions : lui soutirer de précieuses informations pour un reportage capital.

Entre révélations, sexe et trahison, quelle tournure prendra leur relation ?

Seront-ils prêts à découvrir l’envers du décor, quand les lumières s’éteignent ?

 

Découvrir le Booktrailer

Découvrir l’auteure Mélissa Rivière

Nous contacter 

Quelques avis !

 

 

Informations complémentaires

Poids 0.700 kg
Dimensions 14.8 × 21 × 2 cm

1 avis pour Quand les lumières s’éteignent

  1. Lila Deslys

    Lire un livre, ce n’est pas compliqué, il suffit de s’installer et de l’ouvrir. Mais lorsque, comme moi en ce moment, vient le moment de la chronique, ce n’est pas forcément simple, surtout avec ce genre de roman avec lequel il ne faut pas dévoiler ce petite truc qui vous ferait tout comprendre avant de le lire ! Je pense n’avoir jamais eu autant de difficulté avec une chronique auparavant. Ne pas savoir quoi dire parce que ma lecture m’a procuré énormément d’émotions, oui, mais je peux gérer en attendant quelques jours. Mais avec ce roman de Mélissa Rivière, nous sommes à un autre niveau, oui il y a eu les émotions, oui c’est un roman que je voudrais tellement réussir à vous convaincre de lire, oui, je suis d’accord avec ça. Mais ici, je vais devoir faire attention au moindre de mes mots, chacun d’eux pourrait vous procurer trop d’indices.

    Déjà, il faut savoir que je ne connaissais absolument pas l’auteure, même son nom m’était inconnu ! Mais, malheureusement, ou heureusement je ne sais pas, pour elle, je vais la suivre telle une sangsue, telle une moule qui s’accroche à son rocher, déjà de un, il va me falloir ses autres livres, mais je vais être aux aguets pour les suivants !

    Non non, je vous rassure, je ne suis point folle. Quoi que, je ne suis pas réellement certaine à 100% de cette affirmation !

    Bref, je disais donc que vous parler de ce livre va être compliqué, mais je sais que je ne vous dévoilerai rien d’important 😊

    Le principal à savoir est que nous sommes bien dans une romance, même si celle-ci n’est pas le point principal. Nous avons également une enquête dirigée par deux journalistes, que, comme moi, vous ne pourrez qu’adorer.

    Après plusieurs années, et même décennies, de disparition non résolues, de disparitions étranges, les deux journalistes vont tenter de découvrir le pourquoi du comment. Apparemment, tout serait simplement pour le profit, pour l’argent, mais à qui sont les poches qui se remplissent grâce à ces disparitions ? Cette enquête va les mener dans plusieurs continents, nous allons les accompagner en Amérique, point de départ, et au Japon ou cela pourrait devenir plus que dangereux. C’est d’ailleurs durant cette enquête qu’ils vont rencontrer le jeune Deborah, qui elle, n’est pas journaliste, mais elle travaille dans un centre de recherches que nos deux compères vont visiter afin de tenter de rassembler de nouvelles informations, de nouvelles pistes, de nouveaux indices. C’est ainsi que Matthias va se rapprocher de la belle Debby, au départ pour une petite histoire sans lendemain, essayer d’avoir quelques petites informations qui pourraient les aider, mais durant la nuit il va faire encore mieux, il va réussir à lui subtiliser son badge d’entrée, vous pensez bien que lorsqu’elle va s’en rendre compte, cela va chauffer pour le journaliste !

    Nous n’avons pas uniquement les points de vue des journalistes et de Debby, mais nous avons également celui d’Alex, ceux que j’ai trouvé les plus touchants, les plus durs aussi car Alex n’est pas n’importe qui, lui, il fait partie des captifs, il voit tout de l’intérieur. Nous assistons à ses observations, à ses questionnements. Lui qui est là, on ne sait pas trop où, lu non plus, depuis tellement longtemps, finira-t-il par revoir un jour sa famille qui lui manque chaque jour encore aujourd’hui ?

    Dès le départ, nous nous sentons tellement impuissants lorsque nous assistons à l’enlèvement d’Alex, lorsque nous le voyons nager dans l’incompréhension de sa situation. Après tout, qui pourrait comprendre le fait d’avoir été enlever a sa famille sans raisons apparentes ? J’ai aimé chacun des personnages, mais Alex gardera une place bien spéciale, tout comme chacun de ses compagnons d’infortunes ayant subit le même sort que lui sans qu’aucun ne comprenne ce qui les attend réellement.

    Ma seule recommandation, et je parle par expérience, n’oubliez pas de vous procurer des kleenexs, j’ai terminé ma lecture en larmes. Ce fut déjà le cas quelques chapitres avant la fin suite à un événement bien précis, mais la fin a eu ma peau 😮

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…